lundi 5 juin 2017

j'ai testé : les mouchoirs en tissu





Comme c'est la période des pollens c'est le moment ou jamais de vous parler des mouchoirs en tissu ! Je voulais écrire cette note cet hiver (le deuxième moment ou jamais d'en parler) mais je n'en ai pas eu le temps. Pourtant je sortais d'une méchante rhinite comme je n'en ai jamais eu et je peux vous dire que mes petits mouchoirs en tissus ont été mes fidèles amis et qu'il ne m'ont pas laissé tombée malgré cette rude épreuve. Bon, pas de chance, j'en avais pas assez pour tenir le coup et j'ai du acheter une boîte de Kleenex pour amortir le choc (après tout une boîte en carton c'est toujours moins pire que des paquets plastiques emballés dans un grand paquet plastique). 

Quoiqu'il en soit ça a été une excellente occasion de tester les mouchoirs en tissu dont j'avais hérité de mes grands-parents, avec les initiales brodées et tout. -Aaaah dégueu ! diront certains. Mais non, ils étaient blancs comme neige, comme neufs oserais-je même dire. Et après l'épisode douloureux de ma rhinite ils le sont restés. Je les lave à 40° en même temps que n'importe quelle lessive de blanc et il ressortent impeccable. Tout au plus je leur offre parfois un petit bain d'eau bouillante histoire de les désinfecter un bon coup. Ça ne demande donc pas d'entretien particulier, il faut juste en avoir assez pour éviter de se retrouver en panne. En plus de ça, ils sont bien plus solides qu'un mouchoir en papier (aller, qui ne s'est jamais mouché dans ses mains parce que le papier s'était déchiré ?). 

Les mouchoirs en papier génèrent des déchets qui mettent 3 mois à disparaître dans la nature, sans parler de leurs emballages en plastique rarement recyclables et de l'encombrement de nos poubelles. Il utilisent très peu de matière recyclée (19% seulement) quand pourtant leur emballage le mentionne. Et n'oublions pas que pour produire une tonne de papier, il faut pomper entre 100 et 200 tonnes d’eau, sans parler de leur blanchiment au chlore, autre source de pollution et allergène. 

En plus de ne coûter que quelques euros à l'achat pour des années d'utilisation, le mouchoir en tissu est sans risque pour la santé, réutilisable à souhait, solide et écologique. Je vous ai fait une petite sélection internet pour vous équiper si le cœur vous en dit, car le mouchoir en tissu en plus d'être écoresponsable peut être un accessoire cool et coloré !



1 / 5 mouchoirs Lamazuna (dont un qui fait pochette) fabriqués en Vendée / 25€
2 / 4 mouchoirs Présent Durable en coton biologique fabriqués en France / 13€
3 / 3 mouchoirs KUFU + 1 pochette de rangement fabriqués à partir de chutes de tissus à Lyon / 20€
4 / 1 mouchoir Lulu Nature en coton biologique fabriqué en France / 5,90€



Mélisande


5 commentaires:

  1. Bonjour et merci pour cet article !
    Je suis en train de revoir ma consommation et j'essaye de limiter mes déchets, mais j'avoue que j'ai un problème ou en tout cas des questionnements vis à vis des mouchoirs en tissus.

    Il s'agit d'un produit d'hygiène et ça me parait assez dangereux de se remoucher plusieurs fois dans un tissu qui contient des germes et qu'on trimbale souvent de manière pas très propre (au fond d'une poche, à tout hasard). Peut être les choses sont elles plus saines si on t’astreint à n'utiliser les mouchoirs en tissu qu'une fois avant de les laver et qu'on veille a utiliser une température suffisante pour bien désinfecter (tout le monde le fait-il ?). J"imagine que ça passe aussi lorsqu'on a des allergies, parce qu'on est moins contaminé, mais voilà, j'ai une grosse inquiétude par rapport à ça lorsqu'on est malade, par exemple une bonne grippe. Qu'en pensez-vous ?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christine,
      et merci de ton commentaire. J'utilise les mouchoirs en tissu pour moi-même et pour ma fille et nous n'avons jamais eu aucun souci. La plupart des fabricants préconisent de les laver à 40° et très sincèrement ils sont toujours sortis de la machine extrêmement propres. Les faire tremper dans de l'eau bouillante systématiquement pourrait peut-être vous rassurer. Dans le cadre d'une grippe, oui, il vaut mieux être précautionneux et les laver très régulièrement, les faire bouillir et ne pas les laisser traîner quand ils sont sales. Mais en général je ne les laisse jamais traîner et évite de me servir d'un même mouchoir plusieurs fois. C'est d'ailleurs bien pour ça que j'avais été en panne lors de ma rhinite :) En tout cas je ne me suis jamais servie plus d'un mouchoir en tissu que d'un mouchoir en papier.

      Je ne sais pas si mes propos peuvent vous rassurer ou si je passe tout bonnement pour une personne négligée, mais je crois qu'il n'y a pas de contre-indication hygiénique particulière à utiliser des mouchoirs en tissu. Cependant vous pouvez les utiliser au quotidien, que ce soit pour s'essuyer le nez, la bouche ou les mains, et utiliser des mouchoirs en papier lors de gros rhumes. Ce serait déjà un premier pas :)

      À bientôt

      Supprimer
  2. Merci pour votre réponse ! C'est une bonne balance, je vais commencer à demander dans ma famille si ils ont des mouchoirs en tissus dont il se servent plus, et garder ceux en papier pour les vilains virus. Je ne vous ai pas pris du tout pour une personne négligée, par contre je sais que je peux l'être et que je vais avoir du mal a me motiver pour faire bouillir tout ça régulièrement :p Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon mantra c'est "step by step". Il faut tester, se tromper, recommencer, à son rythme toujours et finalement trouver ce qui nous convient le mieux. Chaque nouvelle étape s'ancre petit à petit dans le quotidien jusqu'à ce qu'elle devienne une habitude voire une formalité.

      Et si les mouchoirs en tissu ne fonctionnent vraiment pas pour vous, vous aurez au moins essayé :)

      Quoiqu'il en soit, pour commencer et sans être contrainte d'aller plus loin, couper la poire en deux c'est déjà très bien. Prendre l'habitude d'utiliser un mouchoir en tissu plutôt qu'en papier au quotidien vous permettra de vous familiariser avec, de voir comment vous vous adaptez en terme de lessive etc.

      Pour ma part quand je change une habitude j'y vais toujours progressivement pour ne pas me démotiver. Je teste et je me trompe aussi, ça permet d'apprendre et de corriger le tire.

      Et notre blog est aussi là pour ça, pour partager nos expériences, se soutenir et se motiver :)

      Supprimer